A+ / A-

Enseigner la Shoah et les questions socialement vives - Risques et défis

Toutes les actualités
29/03/2017

Comment aborder une question sensible en classe ? Tel est le sujet de cet ouvrage écrit par Patricia Drahi, enseignante en Français à Sup de Vente, tiré de sa thèse en Sciences de l’Education soutenue à l’Université de Paris-Nanterre.

Lorsque l’histoire du  génocide des Juifs d’Europe est mentionnée pour la première fois  dans les programmes scolaires en 1988, cet enseignement semble faire l’objet d’un consensus dans les champs politique et institutionnel ; il doit contribuer à la lutte contre toutes les formes d’intolérance censée prévenir les sociétés démocratiques pacifiées de toute nouvelle tentation de dé-civilisation et de déconstruction. Or, au tournant des années 2000, des témoignages de professeurs et quelques rares enquêtes signalent le surgissement de difficultés pendant ce cours.

L’objectif de cet ouvrage n’est pas d’étudier les causes des difficultés rencontrées, ni d’évaluer si l’enseignement de cette période sombre aide à lutter contre le racisme et l’antisémitisme. L’auteure a mené une enquête par entretiens auprès de trente professeurs de collèges et de lycées exerçant sur des terrains sociologiquement diversifiés. S’appuyant notamment sur des récits de vie de classe, l’auteure  répertorie les difficultés rencontrées et présente les actions jugées efficaces mises en oeuvre par les enseignants interrogés pour y faire face. Quelles sont les difficultés constatées en fonction du terrain d’exercice ? Quelles sont les stratégies didactiques et pédagogiques déployées pour s’y confronter ? Plus généralement, peut-on approcher, grâce à cette enquête, les contours de l’expertise professionnelle enseignante pour continuer à faire cours lorsqu’une question socialement vive liée à l’Histoire ou à l’actualité entre dans la classe ? Autant de réponses à ces questions que pourront trouver les professeurs dans cet ouvrage paru aux éditions  L’Harmattan, dans la collection « Logiques sociales ».

 L’AUTEURE

Patricia Drahi est docteure en Sciences de l’Education de l’université de Paris- Nanterre et qualifiée maîtresse de conférences (section 70). Elle appartient à l’équipe de recherche « crise école terrain sensible » du laboratoire du CREF (Centre de recherches en éducation et formation). Après avoir enseigné en lycée professionnel, elle est actuellement professeure de « culture générale et expression » en BTS à Sup de Vente, école supérieure de la CCI Paris Ile-de-France.

 

 

Contact :

Patricia Drahi

06 89 44 14 25

pdrahi@supdevente.fr